vincent beckers cours de tarot gratuit en ligne

Un Autre Regard

Oedipe et l'oracle de Delphes

par Vincent Beckers
D'Oedipe et de l'oracle de Delphes

 

extrait du livre : Oedipe, le mythe : pas le complexe !

 

Un oracle bien peu répondant … quoique …

 

J’ai envie d’entamer la réflexion sur les pistes de développement personnel

proposées dans la pièce, par un moment d’arrêt sur l’oracle de Delphes.

Et de commencer par une question de vocabulaire : c’est quoi un oracle ?

 

 

« Les oracles grecs constituent un aspect fondamental de la religion et de la culture grecques. L'oracle est la réponse donnée par un dieu à une question personnelle, concernant généralement le futur.

De tels oracles ne peuvent être rendus que par certains dieux, dans des lieux précis, sur des sujets déterminés et dans le respect de rites rigoureusement respectés : la prise d'oracle s'apparente à un culte.

L'interprétation des réponses du dieu, qui s'exprime de diverses manières, demande parfois un apprentissage et l'oracle nécessite, en général, une interprétation heuristique, il s'agit souvent d'une parole énigmatique, sibylline (Sibylle était une prêtresse d'Apollon et une oracle, dans la mythologie grecque).

La mantique, c'est-à-dire le domaine de la divination, n'est, dans le monde grec antique, constituée que des sciences oraculaires. Les devins comme Tirésias sont considérés comme des personnages mythologiques : la divination, en Grèce, n'est pas l'affaire de mortels inspirés mais de personnes respectant des rites déterminés. »(1)

 

Et pan, dans la figure de tous les soi-disant

voyants, diseurs de bonne aventure

au 21ème siècle.

Ils feraient bien de s’interroger

sur leur « don ».

Sont-ils réellement des descendants

des oracles grecs ? tiennent-ils

effectivement leur pouvoir / don des dieux ?

Et si oui, parlent-ils effectivement

comme ils le devraient,

à savoir de façon heuristique et sibylline ?

De quoi éliminer un bon nombre

de charlatans, à n’en pas douter.

Mais aussi à mettre en garde

un public fragilisé contre ces abuseurs

de confiance, véritables criminels

psychologiques.

 

En travaillant sur l’oracle de Delphes, je suis tombé sur le site d’une illuminée qui se fait passer pour la Pythie et propose ses dons de voyance « si on clique ici » … déclenchant un process de paiement, bien sûr !

Ami lecteur, tu connais mon combat contre les voyants-charlatans-criminels qui utilisent le tarot et l’astrologie comme outil de prédiction d’avenir. En voyant ça, je ne peux, une fois de plus, qu’enfourcher mon cheval de Don Quichotte et partir à l’assaut de ces moulins maudits !

C’était la minute d’Ours Grognon.

 

Pour revenir à Delphes, l’oracle présenté dans la pièce, est bel et bien du 100 % pour jus.

 

Et au spectateur non averti, les réponses qu’elle livre, tant à Laïos, Oedipe que Créon, peuvent laisser perplexes.

J’irais même jusqu’à affirmer que si je commentais un tirage de tarot de la sorte à une personne « niveau 1 »(2) ou dépressive-qui-espère-que-le-tarot-résoudra-tous-ses-maux, je me ferais tout simplement insulter, comme quoi je ne répondrais pas à la question.

C’est que le citoyen ordinaire imagine qu’une réponse à un questionnement de son inconscient doit être limpide, claire comme de l’eau de roche et - surtout - compréhensible au premier degré, comme ça, tout de suite, et sans effort.

 

Souvenons-nous ici que l’oracle de Delphes prédit l’avenir. C’est sa fonction et la croyance des gens de l’époque.

Or, le spectateur - pas plus que le consultant de l’oracle, d’ailleurs ! -  ne comprend pas la réponse qui lui est fournie.

De ce constat, une première piste de rumination :

 

« L’oracle (grec) confirme que le langage des dieux est différent de celui des hommes et que ce langage relève d’une intelligence insondable : l’esprit humain n’est pas en mesure de comprendre le sens profond de la parole divine. »(3)

 

Voilà qui devrait perturber toutes les personnes œuvrant dans le décodage d’un support en consultation (cartes du ciel ou de tarot, hexagrammes, runes, …).

 

A partir du moment, bien sûr, où tu troques langage des dieux par celui de l’inconscient ou du subconscient (4)

Oups, en voilà une laide, comme on dit en Wallonie.

Intenses moments de réflexion.

 

L’oracle de Delphes parle un langage incompréhensible au non-Initié.

Le tarologue procède-t-il de même ? Ou est-il affublé d’un don tellement puissant qu’il parvient non seulement à capter les subliminaux messages de l’inconscient de son consultant, mais qu’il parvient - en plus ! - à les vulgariser de façon à se faire comprendre du premier coup ?

 


 

Petit Beckers se donnerait-il des allures d'oracle de Delphes .... aaarrrgh !
 
 
(1) source : Wiki

(2) sur la notion de « niveau », voir ici

 (3) G. Guidorizzi, Le mythe d’Œdipe, p.16

(4) sur ces notions, voir la théorie d’A.Glaude, in N.Lecoq-François, Une vérité qui libère

oedipe, oracle de Delphes, Vincent Beckers, voyance
oracle Delphes, vincent beckers, voyance, Oedipe
vincent beckers, tarologue, tarot
vincent beckers, oedipe, mythe,  livre mythologie

Oedipe

au format PDF

145 pages

10 €

Oedipe

au format papier

15 € (+ frais envoi)

© 2015 - Ecole de tarot de Vincent Beckers

cours de tarot gratuit en ligne
 

les tarots  principalement sélectionnés pour illustrer ce site : 

* le tarot restauré par Camoin/ Jodorowsky, en vente ici

* le tarot de Madenié, édité par Y. Reynaud, en vente ici 

  • Facebook
  • Twitter
  • YouTube
  • Pinterest