vincent beckers cours de tarot gratuit en ligne

Un Autre Regard

Gilgamesh, actualité du mythe,

par Vincent Beckers
Gilgamesh, ce héros qui sommeille en nous !


Et si Gilgamesh se réincarnait au 21ème siècle ?
 
Cela donnerait naissance à la formidable épopée de Nathalie.  

Le texte qui suit est un extrait de mon livre.
 
La peur de la mort, archétype humain depuis l’aube des temps : Gilgamesh
Le travail intérieur, mythe des temps modernes : Nathalie
Gilgamesh est en quête d’immortalité.
Nathalie, en quête de sens.
J’ai repris le squelette narratif de l’épopée mésopotamienne.
Calqué à ma mode, sur le vécu de tant de personnes rencontrées tout au long de mes consultations.
Identification possible.

 
Le style est télégraphique, les phrases courtes.

A l’image du texte retrouvé sur les antiques tablettes d’argile et rédigé tel un poème. 
Les répétitions sont nombreuses, telle une chanson dont le refrain vient redire ce qui doit être entendu et retenu.
Souviens-toi que le récit de l’épopée de Gilgamesh est avant tout transmis oralement.
Je n’ai placé aucune illustration dans la première partie des pérégrinations de Nathalie.
Reflet de ce que le commun des mortels ne connaît que trop bien : chemin banal de la vie au quotidien.
Projections possibles.

     
Les triomphes de Nathalie
 
Bruxelles, capitale de l’Europe.
Uccle, banlieue chic.
Appartement, 16ème étage.
Salon de cuir, ultra moderne.
Les pieds sur la table en marbre rose.
Nathalie Limpere a tout.
 
Nathalie Limpere a tout.
DRH d’une multinationale de 15.300 travailleurs.
Un salaire indécent.
Un boulot passionnant et prenant.
Un avenir tout tracé : CEO !
Une ambition démesurée : prendre le monopole du secteur.
 
Nathalie Limpere a tout.
Une santé de fer.
Un corps de rêve.
Un mental d’acier.
Et des hommes à ses pieds.
 
Des courtisans à n’en plus finir ; ils font la queue pour la séduire à qui mieux mieux.
Des managers à ses bottes ; ils rampent, la queue entre les jambes, quand elle passe dans les couloirs.
Nathalie Limpere fascine et fait peur.
Elle adore cela.
Autant qu’elle méprise tous ces hommes.
Des vaincus.
 
Nathalie Limpere les piétine, ces cloportes de seconde zone.
Elle les casse, les uns après les autres.
Rapports cinglants, critiques cyniques, remarques désobligeantes.
Tous ces sous-fifres, incapables d’initiative et de prise de risques ; elle les mute au gré de ses envies.
Tous ces employés subalternes, elle les épuise avec des objectifs inatteignables, les brise avec des dead line irréalistes.
 
Nathalie Limpere aime ce pouvoir dont elle jouit.
Elle rayonne quand elle déambule dans les couloirs.
 
Mais son ombre grandit proportionnellement.
 
Les travailleurs sont fatigués.
Les syndicats guettent la faille.
La plainte pour harcèlement est lancée.
 
Emmanuel de Latour est psychologue du travail.
Jeune loup aux dents longues, il entend révolutionner le monde du business.
Ca tombe bien.
On vient de lui confier une mission à Bruxelles, dans une multinationale de 15.300 travailleurs.
Il doit s’occuper d’une affaire de harcèlement.
Une arriviste qui se prend pour Louis XIV, au mépris de son personnel.
Emmanuel de Latour va mettre de l’ordre là-dedans.
 
Grand messe.
Les Power Point se succèdent, aussi nombreux que les petits fours.
Nathalie Limpere est éblouissante.
Sa beauté éclabousse. Les yeux qui l’observent pétillent comme le champagne dans les verres.
Nathalie Limpere est brillante.
Elle assure le spectacle et aligne les statistiques, plus performantes les unes que les autres.
Nathalie Limpere est envoûtante.
Son plan stratégique mènera l’entreprise à une position de quasi-monopole dans le secteur.
Les applaudissements sont nourris.
Les estomacs le seront bientôt.
Au fond de la salle, Emmanuel de Latour prend des notes.
 
Grand déballage.
Les entretiens se succèdent : délicats, comme toute enquête pour harcèlement.
Emmanuel de Latour, mélangeant empathie et assertivité, sait faire parler les gens.
Les langues se délient.
Les managers craquent.
Ils racontent.
Les oreilles de Nathalie Limpere sifflent.
 
Who cares ?
Ce n’est quand même ce petit morveux de psy-à-la-noix qui va lui poser des soucis.
 
Le dossier est volumineux.
Emmanuel de Latour interroge Nathalie Limpere.
L’entretien a commencé dès potron-minet.
Le lunch a été commandé et la conversation n’a pas été interrompue.
Les rendez-vous de l’après-midi ont été annulés.
 
Les ouvriers ont fini journée depuis belle lurette.
Les employés rongent leur frein dans les embouteillages.
Les cadres viennent de quitter l’entreprise.
La lumière luit toujours au dernier étage.
 
Des pizzas sont commandées.
La soirée sera longue.
Emmanuel de Latour interroge Nathalie Limpere.
Le dossier est volumineux.
 
Fascinante, cette NL !
Elle cultive un ego narcissique de premier plan.
Son aura n’a d’égal que son complexe de fausse supériorité.
Intéressante, cette NL !
Ses qualités humaines sont complètement refoulées, au profit d’une autosatisfaction primaire.
Captivante, cette NL !
Un cœur hypersensible sous le masque impénétrable de la rigidité.
 
Culotté, ce EL !
Voilà enfin un homme qui pense me résister.
Intelligent, ce EL !
Ses questions sont pertinentes, je dois demeurer sur mes gardes.
Rusé, ce EL !
Cela me fera du mal de le briser.
 
Pathétique NL !
Un être en souffrance assurément. Sourire de façade qui cache tristesse profonde.
Pauvre NL !
Petite fille à l’histoire liée au combat pour la survie. A dû subir une enfance douloureuse, dans un milieu dénigrant.
Triste NL !
Une si belle femme mériterait de trouver l’amour.
 
Intéressant, ce EL !
Un parcours professionnel prometteur. J’investirais bien en lui, s’il était chez nous.
Curieux, ce EL !
Il se veut sûr de sa méthode d’investigation, mais je sens chez lui, une pointe d’enfant intérieur qui veut s’ouvrir.
Séduisant, ce EL !
Bel homme, jeune et sportif. High Potential ! Oups, tu te laisses aller, ma fille. Ressaisis-toi.
 
Plaisante NL !
Un corps de rêve assurément. Des formes proportionnées et arrondies à souhait. Une poitrine rebondie, juste ce qui me plaît.
Mignonne NL !
Ses yeux sont d’un bleu si profond ; ses longs cheveux ondulent telles des vagues d’été …
Superbe NL !
Une bouche aux lèvres accueillantes …
 
…un baiser hésitant qui devient passionné.
Une lumière qui s’éteint dans un bureau.
Un feu ardent vient de naître entre deux personnes.
 
L’ambiance a changé au travail.
Les réunions sont plus saines. On reçoit même du café et on commence toujours par une bonne nouvelle.
L’atmosphère, de pesante, est devenue positive.
On sourit dans les couloirs, et on envisage l’avenir avec sérénité.
La boss, aussi, est transformée.
On ose aller la trouver et on ne craint plus d’être convoqué dans son bureau.
 
Nathalie Limpere est amoureuse.
Nathalie Limpere a trouvé l’homme de sa vie.
Et accessoirement, un nouveau poste a été créé au sein du département.
Occupé par un certain Emmanuel de Latour.
 
Branle-bas de combat !
On s’attaque au Konkurant.
Madame Limpere veut les éliminer du marché.
Monsieur de Latour a trouvé une faille dans leur système de rémunération : du blanchiment et des caisses noires.
Konkurant va sombrer, Konkurant va se crasher.
Madame Limpere va pouvoir briguer la place de CEO, car ce sera grâce à elle que la position dominante de son entreprise aura été atteinte.
 
Branle-bas de combat !
New-York, maison-mère de l’entreprise.
Le Conseil d’Administration traite un délicat dossier.
La filiale européenne du groupe fait trop parler d’elle.
A force d’accroître ses parts du marché sans demander d’autorisation, l’autorité du siège central est mise à mal.
Des décisions doivent se prendre.
Des têtes doivent tomber.
 
Miss Limp, comme on l’appelle ici, on ne peut quand même pas s’en défaire.
Après tout, elle est garante des bons résultats et ses chiffres forment une courbe exponentielle dont il serait stupide de se priver.
Par contre, son conseiller privé, comment s’appelle-t-il encore celui-là ? Le dossier 16, c’est cela. Peu importe son nom. On lui couperait bien la tête, non ?
Cela affaiblirait la direction de la filiale et ferait rentrer le management dans le rang.
C’est nous, les Américains qui décidons, non ?
 
C4
 
Injuste.
Pourquoi toi, mon amour ?
Injustice.
Pourquoi moi ? Je n’ai fait que du bon boulot.
 
A s’en rendre malade.
Déprime.
Dépression.
Burnout.
Cancer.
 
Longue descente aux enfers.
Emmanuel se traîne.
Emmanuel se meurt.
 
Emmanuel est mort.
 
Injuste.
Injustice.
Pourquoi ?
Pourquoi tout ça ?
Pourquoi toi, mon amour ?
Pourquoi tant de souffrances ?
Pourquoi cela t’arrive-t-il à toi, et pas à moi ?
 
Devrais-je aussi subir ce destin ?
Va-t-on également me sacrifier sur l’autel du business ?
 
Incompréhension.
Questionnement.
Révolte.
Colère.
Haine.
 
Je hais ce travail !
Je hais ce monde !
Je hais la vie !
 
Temps.
Silence.
Pause.

La suite des aventures de Nathalie ?
C'est dans le livre : Gilgamesh, ce héros qui sommeille en nous.

gilgamesh actualité du mythe
gilgamesh actualité du mythe vincent beckers
actualité mythe gilgamesh
vincent beckers gilgamesh livre mythologie

Gilgamesh

au format PDF

145 pages

10 €

Gilgamesh

au format papier

15 € (+ frais envoi)

© 2015 - Ecole de tarot de Vincent Beckers

cours de tarot gratuit en ligne
 

les tarots  principalement sélectionnés pour illustrer ce site : 

* le tarot restauré par Camoin/ Jodorowsky, en vente ici

* le tarot de Madenié, édité par Y. Reynaud, en vente ici 

  • Facebook
  • Twitter
  • YouTube
  • Pinterest